NOTRE HISTOIRE

Historique de la commune

Blottie entre les coteaux de Baret qui terminent la plaine de Valence et Les Monts du matin, premiers contreforts du Vercors, Jaillans est une commune récente mais pourtant chargée d’histoire.
Dans les écrits parvenus jusqu’à nous, on trouve trace, pour la première fois, de l’église et du prieuré de Jaillans en 1204. Cette église dont la construction avait été promise par le gouverneur de la province de l’époque pour remercier le valeureux chasseur qui abattit une bête féroce, la terrible « Jaille ». C’était en l’an de grâce 777 !
Et pourtant, Jaillans est une commune récente car elle a été administrativement créée le 1er juillet 1950. Depuis 1790, date de la création des communes, Jaillans était rattachée à Beauregard, Meymans puis à Crispallot en 1806. Dans l’ordre du jour du conseil municipal du 5 juillet 1885, on peut lire :
« Demande des habitants de Jaillans tenant à l’élection en municipalité distincte de cette section » .
Cette demande sera renouvelée plusieurs fois en 1891, 1897, 1899 avec un refus du ministre de l’intérieur, 1948 pour un épilogue en juillet 1950.
En 2009, Jaillans est une commune fleurie, avec un tissu associatif fort, une tradition festive en de nombreuses occasions. La population a sensiblement augmenté ces dernières années avec la construction de deux lotissements. Un accueil périscolaire, une cantine, une boulangerie multiservices ont été créés pour répondre aux besoins. Le conseil municipal travaille à ce que Jaillans continue son développement de manière harmonieuse et maîtrisée.

 


Origine du nom de notre village

Si vous avez la curiosité de connaître l’origine du nom de notre  commune Jaillans, vous pouvez aller cliquer sur le lien qui vous dirigera vers un blog rédigé par un Jaillanais de longue date intéressé par l’histoire de la commune

Liens : http://jymanet.fr/jaille/index.html